COMMENT PARTICIPER?

N’importe quelle ville dans le monde avec un gouvernement élu démocratiquement, peu importe sa taille ou son emplacement, peut rejoindre volontairement le CMMC. Au Canada, le processus passe par quelques étapes simples:

1

Initialement, le maire (ou l’autorité locale équivalente) signe la Lettre d’Engagement : prenez contact avec nous et nous guiderons votre ville tout au long du processus. Si vous préférez, téléchargez la Lettre d’Engagement ci-dessus et envoyez la lettre signée de l’autorité locale à [email protected].

2

Évaluez votre situation actuelle : après avoir rejoint officiellement l’alliance, la première étape recommandée est de recueillir des données et des informations sur la situation climatique de votre ville pour chacun des piliers du CMMC. Cela signifie élaborer (i) un inventaire local des émissions de gaz à effet de serre (GES), (ii) une évaluation des dangers et des risques climatiques et (iii) un inventaire de l’accès à l’énergie et de la pauvreté.

3

Adoptez des objectifs de réduction et établissez un système de mesure : l’étape suivante consiste à fixer des objectifs de réduction des émissions de GES, à prévenir et à minimiser les conséquences du changement climatique et à étendre l’accès à une énergie sûre, durable et abordable. Cette étape est recommandée d’être réalisée la deuxième année après la signature de la lettre d’engagement.

4

Élaborez un plan d’action : dans les trois ans, la ville est encouragée à élaborer un Plan d’Action pour l’Énergie Durable et le Climat, également appelé ‘SECAP’ (de l’anglais <<Sustainable Energy and Climate Action Plan >>). Ce plan (ou ces plans) indique les actions que votre ville entreprendra pour atteindre ses objectifs et ses buts, améliorant ainsi sa résilience au changement climatique. Les villes sont invitées à élaborer soit un SECAP intégré, contenant des actions pour l’atténuation, l’adaptation et l’accès à l’énergie et à la pauvreté, soit trois plans autonomes, selon les conseils des planificateurs de la ville et ce qui est le mieux pour leur contexte local et leur réalité.

5

Rapportez votre progression chaque année : pour respecter les normes du CMMC, les villes doivent continuellement de rapporter leur progression, en surveillant la mise en œuvre de leur SECAP. Il est recommandé de le faire de manière annuelle pour maintenir les données à jour.

6

Accédez au modèle de lettre d’engagement et faites le premier pas pour rejoindre la plus grande alliance de villes et de gouvernements locaux engagés dans la lutte contre le changement climatique.

Pourquoi s'impliquer?

Les avantages de participer a la Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie sont nombreux.

Parmi les plus importants :

1

Une reconnaissance élevée et une visibilité internationale pour les actions en matière de climat et d’énergie menées par les autorités locales.

2

Possibilité de contribuer à l’élaboration de la politique mondiale en matière de climat et d’énergie.

3

Un engagement fiable par le biais d’un examen et d’un suivi des progrès réalisés.

4

Amélioration des possibilités de financement pour les projets locaux dans le domaine du climat et de l’énergie.

5

Méthodes innovantes de mise en réseau, d’échange d’expérience et de renforcement des capacités par le biais d’événements réguliers, de jumelages, de séminaires ou de débats en ligne.

6

Soutien pratique (Helpdesk), documents d’orientation et outils.

7

Accès rapide à d’excellentes connaissances pratiques et à des études de cas inspirantes.

8

Faciliter l’auto-évaluation et les échanges entre les partenaires grâce à des modèles de suivi et des formats de rapport communs.

9

Cadre d’action souple et adaptable aux besoins locaux.

10

Amélioration de la coopération et du soutien des autorités nationales et infra-nationales.

L'ENGAGEMENT

Lorsque les villes rejoignent le Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie (CMMC), elles démontrent leur leadership en donnant l’exemple aux villes du monde entier pour faire partie de la solution globale au changement climatique. Les villes qui rejoignent le CMMC s’engagent à élaborer un inventaire des émissions de gaz à effet de serre et une évaluation des risques climatiques, ainsi qu’à établir des objectifs mesurables en matière d’émissions, des objectifs ambitieux en matière d’adaptation au climat et des objectifs d’accès à l’énergie durable, conformément à l’Accord de Paris. Les signataires acceptent d’adopter officiellement des plans et des objectifs avec un engagement de trois ans.

Pour participer à la CMMC, la ville doit s’engager, ce qui se traduit par la mise en œuvre des plans établis et la communication des progrès réalisés. D’autre part, la CMMC offre des structures de soutien aux villes qui s’associent pour mettre en œuvre les plans et atteindre les objectifs définis. Le secrétariat de la CMMC cherche à coopérer avec diverses organisations financières et techniques afin de promouvoir les mécanismes de financement de l’action climatique et de fournir des outils pratiques pouvant être utilisés dans cette lutte.